Warning: Declaration of Suffusion_MM_Walker::start_el(&$output, $item, $depth, $args) should be compatible with Walker_Nav_Menu::start_el(&$output, $item, $depth = 0, $args = Array, $id = 0) in /home/kamiloka/kamipress.kamiloka.com/wp-content/themes/suffusion/library/suffusion-walkers.php on line 0
Mai 052009
 

titre : The Legend of Zelda The Minish Cap
console : GBA
année de sortie : nov 2004

La couv de cet opus assez mignon

Cela fait un moment que nous avons joué à Minish Cap, grâce au Game Boy Player qui se fixe sous la GC, il est très aisé de jouer à des jeux GB sur un écran télé. N’importe quel joueur a une certaine attente d’un tel titre, et dans mon cas, j’ai toujours été déçu par les derniers épisodes de la saga Zelda, excepté l’inattendu Four sword adventures. Bref, Minish cap a le mérite d’être réellement original et de ne pas avoir été honteusement basé sur un ancien moteur de jeu comme les « oracle of… ». Bref, vous voilà avec un jeu en couleurs riche d’un nouveau level design.

Après un début assez saoulant, où Link fait mumuse avec Zelda à la fête du village en l’honneur des Minishs. Sous les yeux du Héros Vaati apparait et transforme Zelda en Statue et vole le corps du roi. Voilà Link mis au ban du village et qui n’a plus qu’à fuir. Link découvre un chapeau au hasard de ses promenades, chapeau qui se loge sur sa tête et ne fait que brailler. Mais pas seulement car, lorsque link trouvera enfin une souche d’arbre, grâce à ce chapeau il deviendra lilliputien.

devenir minuscule est bien la super nouveauté de cet opus ce qui offre une nouvelle vision de ce type de jeu, obligeant le joueur à alterner d’une taille a l’autre pour progresser. De nouveaux items sont évidement au RDV, mais à part le pot aspirateur, il n’y a rien de franchement génial (la griffe remplace seulement la pelle mais peut servir plus intelligemment de pioche). Un petit plus pour les saut dans les tornades permettant l’accès aux hauteurs. La quête des coquillages est franchement naze, seuls les fragments du bonheur qui vous obligent à trouver la personne ayant le pendant du vôtre anime de manière intelligente l’aventure. Bon évidemment, vous aurez droits aux incontournables donjons et aux bosses.

Un Zelda sympathique mais qui ne sera pas pour autant une légende du JV.

Évaluation

Graphisme6 16/20 Très stylé, donc ça ne plait pas à tout le monde
Jouabilité 16/20 Classique.
Scénario 16/20 Rien de transcendant.
Bande-son 14/20 Bof, bof pour un Zelda.
Durée de vie 16/20 Dans la moyenne.
Fun 16/20 Le jeu est sympathique à jouer mais aurait pu offrir mieux.
Note globale : 14/20

Sorry, the comment form is closed at this time.