Warning: Declaration of Suffusion_MM_Walker::start_el(&$output, $item, $depth, $args) should be compatible with Walker_Nav_Menu::start_el(&$output, $item, $depth = 0, $args = Array, $id = 0) in /home/kamiloka/kamipress.kamiloka.com/wp-content/themes/suffusion/library/suffusion-walkers.php on line 0
Déc 282009
 

Image

Certains jeux profitent de la renommée de leur développeur et surfent sur une vague déjà domptée, Fallout 3 a ainsi profité du talent de Bethesda (Oblivion) pour conquérir un public difficile.

En 2277 les Etats-Unis d’Amérique ont été ravagée par un conflit nucléaire, Washington DC n’est plus qu’un immense champ de ruine. Peu avant l’arrivée des bombes atomiques sur le sol américain, quelques habitants de « DC » on trouvés refuges dans des abris antiatomiques. Les survivants malheureux doivent quant à eux trouver leurs place parmi l’anarchie qui règne dans les ruines de « DC ; la capitale désolée ».
Après avoir passé toute votre jeunesse dans l’abri 101, vous êtes contraint de quitter cette forteresse enfouie suite à la fuite de votre père dans des conditions un peu flou. A vous de faire face à la famine, la peste, les radiations, les mutants, les goules, et les Hommes.

Les jeux de chez Bethesda surtout les jeux tel que Oblivion ou Fallout n’ont que très rarement été mis en avant grâce à la qualité du scénario de l’épisode, mais bel est bien par l’univers qui en découle. Les quelques lignes précédentes ne suffisent pas à résumer l’immensité de l’univers de Fallout voilà pourquoi Fallout 3 offre plus qu’une simple aventure virtuelle il s’agit effectivement d’une épopée.

Beau, détaillé, sont les deux adjectifs qui une fois multiplié par dix offre LA définition la plus précise de la qualité visuelle du jeu. Les visages modélisés sont magnifiquement travaillés, contrairement à l’animation parfois un peu trop rigide. Les visages des PNJs (Personnage Non Jouable) sont aussi variée que les mots de la langue française. Et heureusement ! Rappelons que même si Fallout 3 propose une vue à la troisième personne celle-ci n’est pas la hauteur. Il est préférable d’évoluer avec la vue à la première personne qui offre plus d’immersion. Il est donc plus agréable de faire face à des visages différents sous peine d’ennui. Même si les décors sont vastes et intéressant ils ne sont pas moins différents que deux chaussures d’une même paire. C’est bien dommage sinon quoi l’aventure se serai avérée être meilleure encore.

Fallout 3 à cependant dû faire face à sa sortie à un problème majeur, sa comparaison avec Oblivion. Sorti tout droit du même studio le jeu de SF ne semble pas avoir été soumis aux mêmes attentions. Ce dernier se finit en seulement 50 heures, en ayant accompli toutes les quêtes secondaires et objectifs secondaires (récolter des pièces afin de construire une arme, avoir toutes les armes du jeu…) alors qu’il faut au moins 120 heures pour tenter d’épuisé les énormes ressources d’Oblivion.

Profitant de sa sortie plus récente Fallout 3 ne semble être que techniquement supérieur à Oblivion, et donc techniquement plus avancé que la grande majorité des jeux PC, mais il n’en est rien !
L’aventure est certes plus courte qu’Oblivion mais elle est également plus intense (et plus gore) ! Et c’est cette intensité qui fait de Fallout 3 un grand jeu !

En définitive, si vous aimez la science-fiction, si vous aimez l’action, les FPS, vivre de grande aventure et le gore Fallout 3 est fait pour vous ! Et si vous n’adhérez pas à cela, Fallout 3 est certainement l’un des jeux (rare jeu) qui pourra bouleverser vos principes !

La bande annonce

Un peu de gamepay

Évaluation

Note technique
19/20

A fond sur votre machine Fallout 3 vous fera dresser plus d’un cheveu sur la tête !

Fun 17,5/20

A chaque fois qu’il est temps de stopper la partie on a presque envie d’implorer les cieux pour que le temps passe encore moins vite.

Intérêt 18,5/20

L’aventure parfaite pour essayer, ou pour vivre une épopée qui ne peut se comparer qu’a des noms comme Zelda en autre.

Note globale : 18/20

Un grand jeu, très grand jeu qui donne envie de passer des nuits blanches, et d’oublier sa vie sociale !

 Posted by at 21 h 34 min  Tagged with:

Sorry, the comment form is closed at this time.