Warning: Declaration of Suffusion_MM_Walker::start_el(&$output, $item, $depth, $args) should be compatible with Walker_Nav_Menu::start_el(&$output, $item, $depth = 0, $args = Array, $id = 0) in /home/kamiloka/kamipress.kamiloka.com/wp-content/themes/suffusion/library/suffusion-walkers.php on line 0
Août 182011
 
Année de production : 2007
Studio : Production IG
Réalisateur : Kenji Kamiyana

Voilà un bon moment que nous devions vous présenter ce titre. Mais faute de temps, vous n’avez rien vu venir. Pourtant, Serei no Moribito est l’une de ses série qui trônent au firmament de l’animation de ces dernières années. C’est une série animée, certes, mais une série qui s’apprécie comme un grand film d’animation réalisée par un maître. Que ce soit dans sa réalisation, dans son scénario dans sa mise en scène, tout concourt à vous estomaquer dans votre fauteuil. Même les musiques, signées Kenji Kawai ne sont pas en reste ! La messe est dite.

Visionner l'image Visionner l'image

Est-il besoin de vous parler de l’intrigue pour vous donner envie de tenter l’aventure avec Balsa, l’héroïne de cette série ? Je ne le pense pas, mais puisqu’on y est, allons y. Balsa est un personnage qui possède déjà un lourd vécu. Les événements de la vie, ont obligé notre experte en art martiaux à prendre la vie de 8 personnes. Pour se racheter, Balsa à entrepris d’en sauver autant. Parcourant le pays, Balsa croise un convoi impérial. C’est alors qu’un incident se produit, la vie du très jeune prince Chagum est en jeu. Sans hésiter, elle le sauve, non sans remarquer que le jeune prince semble lié à une force mystérieuse…

Les vies de nos deux protagonistes vont se retrouver liées pendant ces 26 épisodes,  Balsa ayant fait le serment de protéger Chagum des dangers qui le menacent. Le déroulement de la série va plonger les spectateurs dans un univers passionnant qui dévoilera une riche intrigue, savamment orchestrée. En plus, d’une enquête qu’il faudra conclure pour résoudre les causes de cet acharnement, une quête ésotérique parallèle se dénouera offrant toute la richesse de l’imaginaire médiéval japonais.

Serei no Moribito est avant tout une aventure humaine qui touchera par la profondeur et le réalisme des sentiments qui y sont exposés. Le caractère des personnages est réellement saisissant et rien ne rompt l’ambiance envoutante de cette série. Ici, pas de facilité scénaristique, ni de cliché calibré pour le grand public. C’est avec plaisir qu’on ne verra pas de bouncing boobies ou autre humour régressif, voire, dégradant qui sont aujourd’hui hélas légion dans la quasi totalité des productions sortant de l’archipel. Serei no moribito est un must dans le bon goût ce qui ne fait qu’étayer la crédibilité de l’ensemble de l’œuvre.

Visionner l'image Visionner l'image

En plus de tout ces ingrédients millésimes, Serei va véritablement vous transporter dans un autre monde. Le spectateur occidental sera piqué au vif par les détails historiques confinant ici à l’archéologie. Costumes, mœurs, artisanats… agrémentent à merveille ce titre qui est de plus servi par des décors grandioses. De grands panoramas sur les rizières, la montagnes ou la belle campagne japonaise ne pourront que vous faire rêver.
Visionner l'image Visionner l'image
Pour qui veut pour la première fois entrer dans le monde de la japanim, c’est avec Serei no Moribito que je conseille de le faire. Voilà enfin une série qui ne montrera que le meilleur de ce que le Japon peut produire. Pour ceux qui connaissent déjà cet univers, vous l’aurez compris, vous ne pouvez pas manquer cette série qui vous marquera dans votre chair.

Sorry, the comment form is closed at this time.