Warning: Declaration of Suffusion_MM_Walker::start_el(&$output, $item, $depth, $args) should be compatible with Walker_Nav_Menu::start_el(&$output, $item, $depth = 0, $args = Array, $id = 0) in /home/kamiloka/kamipress.kamiloka.com/wp-content/themes/suffusion/library/suffusion-walkers.php on line 0
Déc 062011
 

Plate-forme : NES
Année : 1991 (Japon 1988)
Développeur : Nintendo

On ne peut que retenir sa respiration lorsqu’on repense à Super Mario Bros 3, alors imaginez la pression que ce jeu engendre sur les épaules de celui qui s’attelle à la rédaction d’un article à son sujet ? J’espère le plus humblement possible me montrer à la hauteur de la tâche, mais devant l’importance du titre, comment être certain de n’en rien omettre ?

Le grand frère de SMB3, Super Mario Bros (le losts levels n’étant qu’un clone du premier) était dans l’attente d’un jeune frérot à bercer. Celui-ci a débarqué en 1991 chez nous (encore 2 ans après le marché nippon). La publicité qui l’annonçait vous clouait physiquement dans votre siège. On y voyait une casquette rouge se balader sur un plateau jusqu’à sauter en direction de briques, puis, les semaines passant, la salopette est apparue, et enfin le bonhomme. J’avais dix ans mais je m’en souviens comme si c’était hier. Le matin où Mario était complet, j’avais mis mon réveil, préparé le magnétoscope, et l’instant T est arrivé. Rivé dans mon canapé, il m’a été impossible de presser le bouton d’enregistrement : je ne voulais pas rater une bride de ce qui ce déroulait sous mes yeux éberlués ! Mario était de retour en France et pas sous la forme qu’on lui avait connue dans le SMB2/ Doki Doki Panic mais dans une vigueur des plus éclatantes !

L’écran titre, une claque cinématographique !

Jamais un game-play dans l’histoire du jeu-vidéo n’avait été aussi ambitieux. Mario glisse sur des pentes, pique des sprints, vole, il peut même donner des coups de pieds, attraper des objets pour les lancer etc. De tout point de vue, de tous les genres de jeux existants à l’époque, c’était une véritable claque ! Jamais un joueur ne fut aussi libre de ses mouvements, jamais un personnage n’avait réagi si vivement à la pression de vos doigts : vous appuyez ? Mario est déjà parti ! SMB3 offrait des perspectives que nul jeu ne pourra plus ignorer. Lorsque dans les années 80 et 90 Nintendo lançait un jeu, toute l’industrie du jeu-vidéo ne pouvait que se plier d’admiration et suivre la course folle que Big N leur imposait. Devant un tel phénomène, mes sœurs et moi n’avions plus qu’un objectif : nous le procurer. Mais hélas, lorsqu’on est gosse, les parents n’ont pas souvent les mêmes vues que vous, il nous restait plus qu’a  économiser pour nous acheter ce titre renversant. En quelques mois, nous sommes parvenus à notre objectif (je crois que les parents y ont mis du leur aussi). Bref, au-delà de l’éducation au monde de l’économie, SMB3 allait nous offrir plein d’autres promesses.

Une partie de la carte du monde céleste, l’un de mes préférés !

Super Mario Bros 3 est divisé en 8 mondes, chacun bénéficiant d’une vaste carte à explorer. Chaque carte offre diverses trajectoires, si bien que chacune de vos partie était différente de l’autre. Explorer un monde dans sa totalité pouvait prendre plus d’un après-midi !

Alors pour finir le jeu, lorsque les sauvegardes sont encore rares dans le jeu-vidéo, il fallait connaitre le secret des warp zone cher à Miyamoto pour finir le jeu donc. Depuis le premier opus, les warp zone sont une invention des plus géniales, qui vous offrent la possibilité de voyager d’un monde à l’autre en sautant plusieurs cartes !

Chaque monde a sa propre ambiance : le froid, le désert, le ciel, l’eau le gigantisme, la végétation etc. Mais pour autant, aucun n’est monotone ! le bestiaire du jeu est des plus fournis, à chaque endroit visité, vous découvrez un nouvel ennemi ! Vous y trouvez aussi de nouveaux costumes offrant de nouveaux pouvoirs ! La grenouille pour nager, le tanuki pour se changer en pierre, les bottes de Gombas pour sauter comme un cabris ! Et l’énumération ne s’arrête pas là !

SMB3 était à lui seul une anthologie dans le domaine ! Ajoutez à cela un level-design des plus fascinants, qui alterne différent type de jeu. Vous progressez autant sur des plateaux horizontaux que verticaux, depuis la droite comme la gauche, du haut comme du bas. Avec des défilements automatiques ou pas et certains des plus saccadés ! Vous êtes à la fois sur terre, dans l’eau, dans les airs. Rien absolument rien ne vous permet de demeurer stoïque face aux diverses situations vous surprenant sans avertissement ! Que dire de ce soleil qui vous pourchasse ??  N’est-ce pas là une idée des plus grandiose ? L’environnement lui même est dynamique. les briques ne sont plus de simples pierres, certaines glissent, d’autre se cassent, d’autres fondent et d’autres encore disparaissent…

Nintendo a glissé dans SMB3 plein de petits jeux bonus fort utiles !

Graphiquement on reste sans mot, boosté avec le MMC3, la cartouche de SMB3 grâce à un apport de mémoire supplémentaire offre une richesse et une qualité encore jamais espérées sur 8-bit, les animations sont également très abondantes. Les musiques sont également de très grande qualité et ne se limitent pas à quelques thèmes comme dans son successeur SMW.

La cerise sur le gâteau réside dans les nombreux jeux bonus qui jalonnent votre aventure. Certains sont visibles sur la carte, d’autres nécessitent une enquête de terrain, d’autres encore apparaissent temporairement en fonction des points que vous avez obtenus. Les plus chanceux récolteront des P-Wings, offrant la possibilité de voler infiniment, ou encore des tanuki ou des vies (1-up). Ces jeux vont du plus simple, alignement de figures, au plus attractif, le jeu du memory. Mais des galions volants gardés par un frère marteau, gorgés de pièces d’or peuvent d’avantage vous intéresser. A deux joueurs, d’autres mini-jeux sont disponibles : ce sont des niveaux remake de Mario Bros que j’ai connu sur Atari mais développé pour les bornes d’arcade à l’origine !

Parlons un peu des bosses : en un mot ils sont extra ! Tous différents les uns des autres ils réclameront de votre part une adresse hors norme. Pour atteindre leur repère, il vous faudra déjà déjouer les pièges les plus dangereux. Imaginez un peu : toute l’artillerie d’un vaisseau volant crache le feu en votre direction ! Et ceci dans un scrolling en zig zag évidemment !

Conclure un article sur Super Mario Bros 3 n’a aucun sens puisque le jeu ne se conclut jamais ! Jouez et re-jouez, vous n’avez encore rien vu du jeu ! Comptez bien 300 heures de jeu pour en faire le bout et bien sûr autant d’heures d’expérimentation pour maîtriser parfaitement Mario ou Luigi. Le bout, oui et non, car chaque partie reste fondamentalement différente, et avec la possibilité de jouer à deux, c’est encore plus de fun à la clef.  Mario 3 est comme Mario 1, après lui, le monde a changé ! Nintendo ne sera plus jamais capable d’une telle prouesse ni d’ailleurs aucun éditeur. Alors si vous faites partie des gens ignorant SMB3, il est sincèrement grand temps de vous y coller, car son statut est égal à celui de Star Wars au cinéma. Nintendo a changé la vison du jeu, autant pour les joueurs que pour les éditeurs. Et les joueurs donc, forts de cette expérience ont gagné en maturité et en exigences. La barre a depuis SMB3 été placée si haut que gravir une telle hauteur  en ferait pâlir plus d’un ! Si Super Mario Bros 3 fut lancé par un film aujourd’hui oublié (the wizard-l’enfant génial), lui est resté, et pas seulement dans les mémoires d’une génération. On le retrouvera plus tard dans une version encore plus bluffante,  sur SNES dans Super Mario All Star et encore plus tard sur GBA dans Super Mario Advance 4.

Évaluation

Graphisme 20/20 Le top du top pour une 8-bit !
Jouabilité 20/20 Jamais un jeu ne fut aussi aisé à prendre en main et jamais un jeu n’a répondu aussi bien à vos exigences !
Scénario **/20 Comme toujours, dans un Mario c’est pas le souci !
Bande-son 20/20 Remarquable !
Durée de vie 20/20 Enorme, bien plus qu’un RPG !
Fun 20/20 Mais y’a rien à redire à ce jeu, rien !!
Note globale : 20/20 Le meilleur jeu de tous les temps !

Image

Sorry, the comment form is closed at this time.