Jan 102012
 

sortie : septembre 21
développeur : capcom
plateforme : PS2 (DreamCast)

Sortie originellement sur Dreamcast, Code Veronica rebaptisé X pour l’occasion s’est vu doté d’un portage ps2 qui fera date. Si je jeu n’a pas été modifié en profondeur, on reste marqué par les différences entre les deux versions. Le visage de Steve a été remodelé, des cinématiques ont été ajoutés et enfin, le jeu est plus terne sur ps2 que sur DC. Parmi les Resident Evil, celui-ci ce démarque par une jouabilité lourde et une personnage encore plus raide qu’a l’accoutumé. Au point que de simples actions peuvent se transformer en un véritable calvaire (c’est le cas d’une boule de verre a ramasser, un document à récupérer). Ces quelques défauts qui briment le jeu gâcheraient-ils pour autant le plaisir des joueurs ?

Code Veronica se situe après les évènement de Resident Evil 2, et il nous offre la possibilité d’incarner à nouveau le personnage de Claire qu’on ne verra plus après dans les jeux de la saga au grand dam des joueurs. Claire n’est pas seule, elle sera accompagné d’un jeune bleu : Steve et plus tard sera rejoint par son frère Chris. Le game-play reprend un peu le principe du jeu sur 2 Cd puisque le jeu peut se découper grosso-modo en deux partie, la première se joue donc avec Claire, la seconde avec Chris (sur Dreamcast, il fallait d’ailleurs changer de GD-rom). Plus moderne que son ainé, RE2, vous ne referez pas le même-parcours dans votre seconde partie (mais on perd la liberté d’intervertir les scénario). Code Veronica X offre pour la première fois aux joueurs un Résident Evil de plus de 3 heures de jeux. Compter près de 10heures pour une première partie.

Coté scénario, Code Veronica se montre l’héritier des films de Hitchcock, le duo machiavélique et psychotique des frères et sœurs Ashford imprègne le jeu d’une ambiance glauque et nauséeuse dès plus réussie. La paranoïa d’Alfred, la mégalomanie d’Alexia vous traqueront comme des bêtes dans un milieu ou grouillent zombies et Hunters. Code Veronica sera également marqué par le retour d’un personnage haut en couleur qui greffera sur la trame de base une nouvelle source pour alimenter vos cauchemars. Claire est donc partie à l’aventure à la recherche de son frère, malgré la hargne qu’on lui connait, elle se fait faire prisonnière en Europe et fini par croupir sur l’île de Rockford island. La jeune femme ne doit son salut qu’a l’attaque surprise de l’île par des forces inconnus. Vous voilà libre, votre survis dépend à présent de votre évasion.

Code Veronica ne déroge pas à la règle, rien ne facilitera votre sortie. Vous vous retrouverez désemparé devant des portes verrouillées, des dangers sans nombres. Il vous faudra enquêter pour résoudre des énigmes, révéler les passages secrets et découvrir le terrible secret de la famille Ashford…

Niveau bonus, par contre le jeu est plutôt mince… Un mode survival est proposé afin de jouer avec des personnages non joueur, ou pour admirer Claire en short rouge (d’ailleurs re-modélisée pour l’occasion et c’est heureux car in-game c’est pas le pied). A part ça, néant. vous n’aurez aucun armement bonus ni de nouvelles tenues pour une seconde partie. De ce côté, c’est une régression. Ça enlève beaucoup du challenge qu’imposait Re2 pour débloquer les scénarii bonus. Dommage !

Ce volet parallèle de Resident Evil n’est absolument pas à délaisser, au contraire. Car Code Veronica est l’un des meilleurs titres de la saga. Pour ceux qui l’ont raté à l’époque, c’est le moment de vous lancer avec la version Hd. Suspense, ambiance glauque et une bonne dose de morosité confèrent à cet opus l’une des meilleures ambiance vu sur Ps2 et Dreamcast !

Évaluation

Graphisme 16/20 C’est quand même pas top avec cet effet brouillard.
Jouabilité 15/20 On a vu pire mais ici les persos sont vraiment lourds !
Scénario 19/20 On n’en rêvait plus ! Enfin un scénario ambitieux pour Resident Evil !
Bande-son 16/20 Entre déjà vu et son strident… bof !
Durée de vie 17/20 Pour cette première génération, c’est un long spectacle !
Fun 18/20 Les mauvais coté du jeu n’arrivent pas à nuire à l’ensemble de l’œuvre. Entre action et survival, Code Veronica a trouvé le bon dosage. L’ensemble est rattaché à la saga avec génie.
Note globale : 17/20

Sorry, the comment form is closed at this time.