Mar 312014
 

Console : 3DS
Développeur : Nintendo
Sortie : Mars 2014

YoshisNewIsland3DS

Il aura fallu attendre 8 ans pour voir arriver un nouvel épisode de la série des Yoshi’s Island ! Après le succès du 1er épisode sur Snes et d’un remake magnifique sur DS, on se demande ce que peut donner ce troisième épisode ? En effet, avec les nombreuses news via le Nintendo Direct, on pouvait croire à un très bon épisode revenant aux sources de la série. Mais ce que montrait Nintendo lors des vidéos n’était qu’un aperçu et … une fois en main, c’est plus vraiment le même jeu auquel on joue ! Graphismes pauvres et déjà vu, gameplay affreux et rigide, durée de vie trop faible, une courbe de difficulté aléatoire … bref cet épisode est certes un clin d’œil au 1er épisode mais en bien pire !

YoshisNewIsland_3DS_Screen1

Histoire

Cet épisode n’est autre que la suite du 1er épisode sur Snes. L’histoire commence donc là où elle s’arrête soit au moment où la cigogne dépose les bébés Mario & Luigi devant la maison de leur parents. Mais horreur, ce ne sont pas ces parents, la cigogne s’est trompée ! Rebelote, celle-ci reprend les bébés et repart alors Kamek revient pour les capturer mais laisse tomber Mario, où ça ?…. sur une autre île Yoshi qui est aux mains du petit Bowser Jr !

Vous l’aurez compris, l’histoire reste encore une fois identique aux précédents ce qui commence un peu à nous gaver. Quand auront-nous enfin une histoire innovante et passionnante ? Avec Nintendo, jamais !

Durée de vie

Nous arrivons à l’un des + gros point faible de cet épisode 3DS. Celui-ci reprend, point par point, niveau par niveau, les mêmes que l’épisode Snes SAUF que cela est différent bien évidement. Cela nous donne donc une impression de déjà vu. Mais cela ne s’arrête pas là, les niveaux sont extrêmement court, à tel point qu’on peut les finir en 1mn maximum ! Vous vous rendez compte, c’est limite un speed run ! De plus, chaque monde ne possède maintenant qu’un seul niveau secret au lieu de deux dans les précédents. Le jeu peut donc se finir en maximum 5h mais pas à 100%. Parlons maintenant du gameplay, c’est juste inadmissible d’avoir un Yoshi avec un maniement aussi bizarre. On saute, y’a 1 chance sur 2 pour qu’il fasse une attaque rodéo sans même avoir appuyer sur Bas (et cela se produit toujours dans les moments les plus dangereux …) ! Celui-ci s’immobilise environ 1sec et demi à chaque fois qu’il gobe un ennemi, lance un œuf et se fait toucher ce qui, croyez moi, est vite soulant surtout lors des combats contre les bosses ! Ah tient, parlons-en des bosses, ceux-ci sont juste pitoyables tellement ils sont simples à battre. Trois coup et hop, on en parle plus ! Enfin, je terminerais par la difficulté qui est mal dosée, d’un niveau à un autre, on peut tomber sur quelque chose de très simple et celui d’après très dur. Et cela sera le cas dans chaque monde ! Sinon y’a t-il des nouveautés ? Et bien oui, pour commencer, Yoshi peut gober de gros ennemi pour lancer des œufs de la taille d’un immeuble de trois étages pour tout détruire sur son passage. Il à droit également à de nouvelle transformations comme celle de la montgolfière, de la perceuse et du chariot. Mais ces transformations s’utilisent avec les mouvements de la console ce qui, pour moi, est épouvantable à gérer ! Enfin, dans cet épisode, ce n’est plus Mario qui devient invincible lors des phases d’étoile mais Yoshi lui même.

2609126-3378058944-3DS_Y

Graphismes

Nous arrivons dans un autre point noir de ce jeu. Chaque environnement est un pur copier collé des précédents, mais a tel point que chaque objets, ennemis, backgrounds et GFX est identique. Bon, certes, c’est de la HD mais quand même, ils auraient pu faire un effort en créant d’autre mondes comme par exemple un désert, une forêt … Mais non, on se contente encore des montagnes, neiges, plaines, marécages, châteaux et jungle ! Le seul point positif de Yoshi’s New Island sera son relief 3D bien réaliser mais sans crier haut et fort que c’est de la bombe …

OST

Ahhh, encore un autre point faible, on commence à s’y habituer. Pour ceux qui se souviennent de Yoshi’s Island sur Snes, on avait droit à de mignonne petite musique bien fidèle à la série des Super Mario. Ici c’est l’inverse ! C’est trop reposant à tel point qu’on s’ennuie, ça ne colle pas au jeu, c’est parfois stressant, l’écran titre est épouvantable. On à limite l’impression de jouer à Yoshi Story qui avait, pour moi, les pires musiques des jeux Mario ! Bref c’est une catastrophe, je veux écouter de bonnes musiques, pas des berceuses pour enfants !

yoshis-new-island-4

Conclusion

Vous l’aurez compris, je suis très énervé et y’a de quoi. Je suis un grand fan des jeux Yoshi’s Island mais là c’est pas possible, c’est à croire qu’ils l’ont fait exprès pour saccager la série ! Payer cela 40€ pour finalement le revendre derrière 20€ tellement il nous déçoit, c’est juste du foutage de gueule. Je préfère encore ressortir ma bonne vieille Snes et jouer au premier épisode qui à bercer mon enfance ! Après chacun son avis, certain l’adore, d’autre moins, moi je fait partie des gens qui l’ont détester au point d’avoir le sentiment d’avoir perdu mon temps !

Évaluation :bad:

Graphismes 13/20 : Impression de déjà vu et un 3D relief correct mais qui mérite mieux.
Jouabilité 10/20 : Un Yoshi trop capricieux et des transformations très dur à contrôler.
Scénario 13/20 : Une histoire qui se suit mais qui finalement reste identique.
Bande-son 11/20 : Horrible à écouter, nous endors, pas de musiques rythmiques et un écran titre qu’on zappe très vite !
Durée de vie 14/20 : Plutôt court, – de niveaux secrets, absence des mini-jeux en mode solo, secrets bien trop cachés.
Fun 12/20 : On apprécie au 1er niveau mais on fini très vite par s’ennuyer et s’énerver.
Note globale : 12/20
Yoshi’s New Island n’est encore une fois pas le Super Mario que l’on attend et qui s’éloigne de + en + de la série. C’est mon coup de gueule de l’année 2014 !
Déc 092013
 

Consoles : Nes, GB, PSX, GC, PS2, Xbox, Iphone, Wii, 3DS
Développeur : Capcom
Sortie : Décembre 1990, 1992, Septembre 1999, Juin 2004, Décembre 2007, Mars 2009, Février 2013

Après un 1er épisode époustouflant, Capcom décide de renouveler l’expérience de notre robot bleu : Megaman. En effet, Megaman 1 avait reçu de très bonnes critiques de la part des joueurs qui n’ont, pour autant, pas manqué de faire connaître leur mécontentement à propos de la difficulté trop élevé et de ne l’absence de système de sauvegarde ! Capcom à t-il écouté ces fans ?

Histoire

Suite à la défaite du Dr Wily par Megaman, celui-çi décide de se venger en créant huit Robots Master pour le terrasser et enfin régner sur le monde ! Megaman ayant apprit la nouvelle par le Dr Light décide de repartir à l’aventure.

Comme vous pouvez le voir, l’histoire est presque identique à celle de son prédécesseur. En effet, Capcom déclara que le charme des jeux Megaman ne résidait pas dans l’histoire mais dans son univers et son gameplay !

Durée de vie

Capcom a comprit que les joueurs étaient en colère contre certaine choses et a prit le temps d’y modifier tout cela dans ce nouvel opus ! Pour commencer, le jeu se voit plus long en terme de durée de vie avec ici huit Robots Master à battre au lieu de six. De plus, la difficulté a été revu à la baisse dans les niveaux et les combats de bosses, de plus un système de Password fut crée pour permettre aux joueurs de continuer en toute tranquillité ! Le scoring dans les niveaux fut enlevé car cela n’était pas forcement utile et de nouveaux objets font leur apparition comme l’E-Tank, un objets permettant à Megaman de reprendre de la vie à tout moment. Enfin, en plus des armes obtenue lors de chaque fin de niveaux, Megaman pourra obtenir trois pouvoirs secondaire pour être aider dans sa quête.

Graphismes

Megaman 2 se voit plus performant que son prédécesseur : en effet, les palettes sont plus flashy où plus sombre selon le niveaux, le background représente mieux l’envers du décors et certain GFX seront placer en premier plan pour cacher Megaman comme dans le niveaux d’Air Man. Le niveaux de Flash Man se voit doté de décors qui rayonnent alors que Flash Man lui change la couleur pour rendre un effet de jour/nuit. On constate donc bien que Capcom à bosser !

OST

Tout le monde se souviendra de l’OST de Megaman 1 qui nous donnait envie de jouer. Dans ce nouvel opus, c’est la même chose mais en incluant un peu plus de punch et moins de douceur pour montrer clairement qu’on évolue et pour que les joueurs apprécie la musique tout en jouant. Certaines pistes du jeu seront considérés comme les meilleurs parmi toute la saga et plusieurs d’entre elle auront droit à une version chantée en Japonais devenu aujourd’hui un hymne à Megaman 2.

Conclusion

Megaman 2 est tout simplement époustouflant et sera considéré comme le meilleur épisode de toute la saga en se vendant à plus d’1,5 million d’exemplaire partout dans le monde ! Celui-ci fut réédité sur Megadrive dans le pack Wily Wars, sur Playstation, sur Game Boy dans une version inédite, sur Iphone, dans Megaman Anniversary Collection sur Gamecube, PS2 et Xbox et sur Wii, 3DS via console Virtuelle ! Une version sur PSP devait voir le jour mais étant donner que Megaman Powered Up fut un échec, Capcom décida d’annulé le projet.

Évaluation

Graphismes 18/20 : Une très nette amélioration graphique et des palettes hautes en couleur … mais peu encore mieux faire !
Jouabilité 20/20 : Toujours aussi simple à prendre en main.
Scénario 10/20 : Presque identique au précédent épisode.
Bande-son 20/20 : Les plus belles musiques de Megaman sont ici !
Durée de vie 15/20 : Un peu plus long, moins difficile et apparition de Password mais toujours aussi rapide à finir.
Fun 18/20 : Très sympa à jouer.
Note globale : 16.8/20
Avr 072013
 

Console : Pc/Mac/3DS
Développeur : Terry Cavanagh
Sortie : Septembre 2010

Aujourd’hui, les jeux indépendants règnent en maître grâce a leur concepts barges ou innovants. Mais c’est également un moyen de faire revivre nos souvenirs de jeunesse en utilisant de vieux gros pixels comme ceux de l’Atari ou du célèbre Amstrad CPC. C’est le cas ici de VVVVVV, un des 1er jeux indépendants ayant eu un très gros succès en raison de sa difficulté, de son système de gameplay jouant sur la gravité mais très certainement aussi  en raison de son nom complètement ridicule !

Histoire

Le jeu démarre sur une cinématique simple et rapide. Vous incarnez ici un capitaine de vaisseau qui vient de percuter un O.V.N.I. Alors que celui-ci et son équipage tentent de fuir par un téléporteur, ces derniers se retrouvent dans un environnement étrange, totalement isolé et séparé. Le capitaine, ne réalisant pas vraiment ce qui se passe, part à la recherche de son équipage avec comme seule arme … « La gravitation » !

Durée de vie

Un jeu indépendant n’est pas vraiment fait pour durer des heures comme les jeux officiels. Cela ne dure approximativement qu’une heure, pas plus ! C’est le cas de VVVVVV qui vous mettra en haleine qu’une toute petite heure, le temps d’explorer toute la carte du jeu, à la façon des jeux Metroid, pour sauver vos coéquipiers. Même si le jeu possède une réelle difficulté pour atteindre les 100%, le système des points de contrôle qui sont disséminés presque à chaque écran nous offre la possibilité de ne pas recommencer 1000 fois les même casse-têtes bien ardus ! Pour les joueurs très hargneux qui veulent mettre leur stress en vigueur, une fois le jeu fini à 100%, une zone cachée s’ouvre pour dévoiler un système de trophée à gagner en s’attaquant à un mini-jeu totalement diabolique !

Graphismes

Nous voici dans la catégorie où le charme opère ! Pour ceux qui ont possédé l’Amstrad CPC ils auront l’impression de voir une réincarnation. En effet, le développeur s’est inspiré de cet ordinateur pour titiller notre sentiment de nostalgie et montrer que ces consoles continuent de vivre ! Beaucoup de personnes ont critiqué cela comme étant démodé et moche à regarder… Mais ils ne faut pas oublier que les jeux-vidéo, en ce temps là, ressemblait à ça ! De gros pixel, pas de 3D, peu de couleurs …

OST

La B.O du jeu s’harmonise parfaitement avec l’ambiance du jeu. Chaque zone possède sa piste propre afin de vous permettre d’imaginer ce qui sera au rendez-vous. On pourrait croire parfois qu’on à  l’impression d’entendre des musiques des jeux Megaman, ou autre, sur Nes … et pourtant. Il faut dire, c’est des musiques 8-Bits, donc c’est souvent très ressemblant.

Conclusion

VVVVVV est, sans contexte, un excellent jeu indépendant avec un gameplay innovant. Si vous aimez la difficulté, son charme et son histoire … n’attendez plus et procurez-vous le sur steam, sur Pc/Mac où sur 3DS pour 5e seulement !

Évaluation

Graphismes 19/20 : Revoir les graphismes issu des consoles comme l’Amstrad CPC est un challenge vraiment réussi ! Seuls certains décors où monstres auraient mieux fait de n’avoir jamais exister …
Jouabilité 20/20 : Franchement, la touche Espace fait tout le gameplay du jeu  … Cela vous parait vraiment compliqué ?
Scénario 16/20 : Un scénario moyennement travailler mais qui colle avec l’ambiance du jeu.
Bande-son 17/20 : Le jeu s’inspire de nombreuses musiques 8-Bits de la Nes. C’est très joli à entendre mais parfois, cela ne s’accouple pas !
Durée de vie 15/20 : Trop rapide si l’on ne s’attarde qu’au jeu, et long si les 100% sera votre objectif !
Fun 18/20 : C’est délirant du début à la fin, mais frustrant à certains moment … surtout si l’on reste bloquer sur un casse-tête !
Note globale : 17.5/20
Le charme opère donc bel et bien … Aujourd’hui, beaucoup de jeu indépendant s’inspirent du gameplay de VVVVVV mais ceux-ci ne rivaliseront jamais face à ce titre exceptionnel  !
Avr 022013
 

Console : 3DS
Éditeur: Nintendo
Développeur : Grezzo
Sortie : Juin 2011

En 1998 sortait le plus gros hit de la Nintendo 64 … The Legend of Zelda : Ocarina of Time. Un épisode sombre et magnifique à l’époque car celui-ci révolutionnait la 3D ! Plus de dix ans se sont écouler depuis et la 3DS est aujourd’hui la console qui cartonne en ce moment pour son relief 3D. Il fallait donc marquer le coup avec le grand retour de Link et non pas dans un épisode inédit mais dans un remake HD d’un épisode phare de la saga ! Et voila que renaît The Legend of Zelda : Ocarina of Time 3D ! Un remake entièrement re-travailler pour lui rendre une seconde jeunesse … Et pourtant … Celui-ci va un peu décevoir les fans de cet épisode …

Histoire

L’histoire du jeu n’a pas été touchée d’un seul pouce, tout est restée identique à la version original. Seuls quelques petits dialogues, un peu inutiles, ont été modifié. On pourra donc redécouvrir l’histoire de Link, un jeune Kokiri de la forêt, qui va se voir charger d’une mission des plus périlleuses par le vénérable Arbre Mojo, protecteur de la forêt ! Pourtant, personne ne sait encore qu’un démon au regard noir, connu sous le nom de Ganondorf, un ancien Gérudo, veut à tout pris s’emparer de la Triforce, un pouvoir extraordinaire garder au plus profond du Temple du Temps, pour régner sur Hyrule et plonger le monde dans le chaos. Or, ce qu’il ne sait pas encore, c’est que Link est l’un des élus de la Triforce …

Durée de vie

Dans sa version originale, donc sur Nintendo 64, Zelda OOT était déjà extrêmement long et était d’ailleurs considérer comme le Zelda le plus long. Déjà pour sa quête principal où 13 temples devaient être visiter, ce qui n’était pas rien à laquelle s’ajoutent les nombreuses quêtes annexes, dont celle des quarts de cœur devenue culte ! Dans cet version 3D, toutes ces quêtes sont incluses et  identiques, ce qui dérange pas mal de joueurs (surtout ceux qui connaissent le jeu du bout des doigts). Sauf que celui-ci hérite d’une version « Master Quest », une version du jeu + difficile avec des temples totalement modifiés, et d’un « Boss Challenge » où vous devrez vous retaper tout les bosses du jeu à la chaîne ! Autant dire qu’ici, vous avez du pain sur la planche !

Graphismes

Ahhh, nous voila dans la partie la plus retouchée. En effet, souvenez vous, sur N64, le jeu avait été très critiqué pour ses graphismes immondes, pixelisés … Ils n’allait donc pas ressortir ces vieux graphismes du placard sur 3DS, cela aurait été un sacrilège. Du coup, nous avons ENFIN droit à des graphismes de qualité, mais qui sont pour moi loin d’être encore au top. Ils auraient pu proposer bien mieux, mais bon, nous n’allons pas critiquer. Le système de menu, de carte et d’objet à été aussi revu pour être utilisé au stylet dans l’écran inférieur de la 3DS pour une meilleure accessibilité (car il faut avouer que dans la version 64, le menu était pénible à souhait !). Enfin le jeu est doté de la 3D relief ce qui rend le jeu plus réaliste aux niveaux des environnements.

OST

Nous arrivons enfin dans la partie la plus critiquée de cette version HD ! Tout le monde entend qu’une version HD possèdent des musiques et des bruitages re-travailler, non ? C’est un peu logique … Et ben ici, vous pouvez oublier cette idée car Nintendo n’a pas été foutu de faire cela ! Nous avons donc droit, dès qu’on lance le jeu, à des musiques et des bruitages qui date de 1998 ! Donc quand on voit que le jeu est en HD et que les bruitages datent de l’avant guerre … De mon point de vue, ça le fait pas du tout ! Mais alors pas du tout !!! Franchement, c’était pas trop demandé …

Conclusion

Pour la HD, y’a rien à dire, le jeu est juste magnifique, surtout quand on à jamais connu celui-ci. Le gameplay et l’histoire n’ont pas été touché d’un pouce, quelques petites nouveautés par-ci par-là sans trop de consistance pour autant … Et de l’autre, rien en bonus, des musiques non remasterisée et un jeu qui peut se finir en aveugle pour les connaisseurs où les fans de cet épisode. Donc, c’est à la fois une perle et une déception !

Évaluation

Graphismes 19/20 : C’est juste magnifique et le relief 3D est tout simplement de toute beauté !
Jouabilité 20/20 : Toujours très facile sur la prise en main avec de petite innovations pour cette version 3DS comme l’utilisation du menu où de l’Ocarina.
Scénario 17/20 : Celui-ci reste inchangé à part des dialogues modifié par-ci par-là …
Bande-son 10/20 : C’est honteux de mettre des musiques et des bruitages qui datent de la N64 alors qu’on est là sur 3DS !!!
Durée de vie 20/20 : Le jeu était déjà très long mais rajouté ici un mode « Master Quest » et « Boss Challenge », le jeu nous paraît immense !
Fun 15/20 : Pour certain, ce n’est qu’un vulgaire version HD sans rien de +, pour d’autre c’est un bijou !
Note globale : 16.8/20
Si vous aimez la saga Zelda et que vous êtes passé devant ce chef-d’œuvre autrefois sur N64 pour ces graphismes beubeurk, vous avez maintenant une bonne occasion de vous rattrapez !