Warning: Declaration of Suffusion_MM_Walker::start_el(&$output, $item, $depth, $args) should be compatible with Walker_Nav_Menu::start_el(&$output, $item, $depth = 0, $args = Array, $id = 0) in /home/kamiloka/kamipress.kamiloka.com/wp-content/themes/suffusion/library/suffusion-walkers.php on line 0
Fév 162009
 
Année : 2007 pour Xbox et 2008 PC
Licence : EA
Développement : Bioware
Genre : RPG aventure

Si dans le monde du jeu vidéo les déceptions sont de plus en plus nombreuses concernant les vieilles licences et surtout les vieux routards du développement JV qui nous pondent daube sur daube, ou du moins pompes à fric commerciales qui ne s’en cachent même plus, on n’hésite pas à lorgner vers les nouveaux horizons. Bioware n’en est pas à son coup d’essai, ils ont gagné leurs galons avec les meilleurs jeux starwars knight of the old republic, alors que le titre SW a tjrs été une licence médiocre. Mais la reconnaissance de Bioware était encore restreinte au cercle de gamers acharnés, et il faut le dire, les titres phare de capcom ou Konami n’avaient rien à craindre. Avec Mass Effect, il faut vous accrocher à votre siège : on entre dans une nouvelle ère du jeu vidéo!

Le décors en bref

En 2183, l’humanité a fait un incroyable bon en avant en se familiarisant avec le voyage inter spatial suite à la découverte d’une technologie protéenne : le système de masse. Les protéens étaient une ancienne civilisation qui a précédé celle des hommes, elle était répandue dans l’espace et jouissait d’une avancée technologique très importante. La découverte de technologie protéenne a apporté de nouveaux horizons au développement de l’humanité. Le système de masse permet de raccourcir les distances galactiques en projetant les vaisseaux d’une station à une autre. Les hommes ont à partir de ce moment pu développer la colonisation de planètes et ont ainsi découvert la Citadelle. La Citadelle est une immense station spatiale d’origine protéenne où se sont rassemblées les espèces civilisées de la voie lactée. Elcors, Quariens et autre Turiens se cotoient et bâtissent ensemble une même civilisation. L’humanité est la dernière race ayant découvert la Citadelle, et notre convoitise et notre avidité coloniale ne plaisent pas à tout le monde…

Les premiers pas

Vous incarnez X Shepard, que vous moulez à votre envie, vous choisissez d’en faire, un homme, une femme et vous piochez dans un choix de plusieurs classes futuristes, de militaire à biotique qui offrent chacune des possibilités et aptitudes différentes. Vous avez même le luxe de façonner le visage de votre personnage. Évidemment, vous choisissez aussi le passé de votre personnage et hop, vous voilà balancé dans une mission. Au coeur de l’attaque, vous devez absolument protéger un artefact protéen qui vient d’être découvert, menacé par une race mécanique, les Geths, qui veulent absolument s’en emparer. Si les ennemis de l’espace Concilien réussissent leur coup, il y a fort à parier que ce ne soit pas avec la meilleur intention… Bref, à vous de retrouver les archéologues et de protéger la balise découverte.

Le jeu

Bref, tout ça pour vous dire en peu de mots (mais j’ai conscience d’avoir été long quand même) que l’univers de ME est incroyablement fouillé, soigné, mijoté. Vous disposez d’une carte du monde qui couvre la voie lactée, vous pouvez ainsi vous concentrer dans des systèmes et y choisir votre planète pour y effectuer votre mission. L’univers très riche, se dévoile au fur et à mesure autant que votre personnage évolue (en pragmatisme et diplomatie), gagne des aptitudes grâce (combat dialogues etc.) aux points que vous débloquez et attribuez. L’action est extrêmement dense mais n’est pas nécessairement la part la plus importante du jeu, tout dépend de votre subtilité de joueur. Vous pouvez choisir d’élaborer vos relations avec tout les personnages du jeu et ainsi de débloquer des missions annexes, qui vont de la simple requête au sauvetage. L’action est rendue avec un brio certain et l’univers de Mass effect est terriblement « vrai » que le jeu ne peut pas vous laisser indifférent pour peu que vous vous y attardiez. ME se révèle être un jeu grandement soigné, on n’en rêvait même plus! Et servi par un graphisme et des musiques hors pairs. Seul les fans de jeu tout public et fan service seront déçus par ce jeu envoutant et adulte : finies les gamineries à la MGS4!, finis aussi les personnages plats avec une tronche de J rocker et un charisme égal à zéro. Un dernier mot sur les dialogues extrêmement élaborés, qui vous offre un panel de choix de réponses en fonction de votre personnalité et de vos émotions. Le très gros point fort du jeu à tous les coups! Bref : avec le patch qui va arriver, ME est une bombe atomique dans le monde du jeu vidéo: à ne pas rater!! Tous les espoirs se tournent maintenant vers la suite…

Évaluation

Graphisme 18/20
Musiques 19/20
Fun 20/20
Note globale : 20/20 Et oui, osons l’écrire !