Warning: Declaration of Suffusion_MM_Walker::start_el(&$output, $item, $depth, $args) should be compatible with Walker_Nav_Menu::start_el(&$output, $item, $depth = 0, $args = Array, $id = 0) in /home/kamiloka/kamipress.kamiloka.com/wp-content/themes/suffusion/library/suffusion-walkers.php on line 0
Déc 042012
 

Plate-forme : Gameboy
Année : 1993
Développeur : Nintendo

Quatre ans après le premier épisode du célèbre plombier sur console portable, Mario revient exploser le petit écran des petits joueurs de l’époque dans une aventure qui laissa à l’époque 2 700 000 bambins baba. Il faut dire que Mario Land 2 avait de quoi rendre tout joueur accros. Voyons en quelques mots, ce qui ce cache sous ce titre évocateur.

Super-mario-land-2, six-golden-coins est l’un des jeux les plus beau, le plus ambitieux avec Zelda sur la petite Gameboy. Conçu comme la suite du premier opus mais héritier des évolutions qui se sont faite depuis sur console de salon, Mario Land 2 est une sorte de synthèse entre Super Mario World et Super Mario Bros 3. Cette caractéristique se vérifie à plusieurs niveau mais elle est majoritairement évidente lorsqu’on examine de près les graphismes du jeu. Certains éléments empruntent directement à SMW tandis que d’autre le font de SMB3. Mario comme les briques débarquent de la SNES tandis que les gombas sont issues de la NES. Graphismes comme musiques sont extraordinairement réussis. Encore une fois, Nintendo à su jouer avec les contraintes techniques de votre Gameboy pour rivaliser avec une console de salon ! Le jeu fait 4 mega, soit 8 fois la taille de son prédécesseur ! 32 niveaux sont proposer aux joueurs qui peuvent en plus les faire et refaire autant qu’il leur plaira puisqu’on à la possibilité de naviguer sur la carte du monde pour revenir en arrière ou prendre la direction que l’on souhaite.

L’overworld est un petit condensé que vous aurez plaisir à parcourir.

Le Gameplay tout en empruntant beaucoup à SMW et SMB3 parvient à acquérir une originalité technique des plus inintéressante. Si les sprites sont similaires, Mario possède une animation différente. Déjà Mario ne court pas vraiment, disons plutôt qu’il accélère. Toutes ses transformations se font via le biais de power-up classiques et nouveaux mais qui transforment non pas Mario (à l’exception du champignon) mais sa casquette. Mario ne vole pas avec une cape ou une queue, mais grâce au oreilles de lapin qui ont poussé sur sa casquette. Grâce à cela, Mario doit se rendre à la fin de chaque niveau pour y trouver la porte de sortie. Si vous parvenez à atteindre la cloche et prendre la porte du haut, vous aurez accès à un mini jeu et quelques fois à un monde plus ou moins caché. Il existe quelques niveaux secrets aussi dont les accès sont cachés quelques part dans certains niveau. SML2 va plus loin que SMW en proposant de nombreux gameplay originaux propre à certains niveaux. La sève du monde de l’arbre empêtrera Mario qui devra alors progresser en sautant constamment pour soit y rester accrocher soit pour s’en décoller. Que dire du costume de spationaute, de la bulle pour voler (d’une autre façon qu’avec les oreilles). Que dire de certaines plateformes et de certaines grues qui semblent tout droit inspirées du monde de… Sonic. Rare sont les Mario à offrir des mécanismes technologiques ponctuel au sein des niveaux à traverser, SML2 le fait pour notre plus grand bonheur. Puisque je disais que Mario Land 2 dépassait SMW, continuons sur cette idées en mettant en avant la richesse du bestiaire du jeu. Outre les ennemis classiques, chaque niveaux possède sont propres bestiaires ! Certain sprites n’apparaissent même qu’une fois, c’est le cas d’un sorcier dans le monde de la Citrouille. Là où la Snes se montrait radine, la Gameboy fait dans le fastueux !

Ce n’est pas une capture de Super Mario World, mais bien de Mario Land 2 !

SML2 se démarque également par sa façon de collecter des vies. Traditionnellement, il faut récolter 100 pièces pour avoir une vie supplémentaire. Ici, Mario doit se rendre dans une grotte accessible sur la carte dans laquelle vous avez la possibilité d’échanger vos pièces contre une partie de jeu avec une sorte de machine à sous. Cela peut vous faire gagner 99 vies tout comme vous délester de votre argent (ce qui est moins drôle). Autre nouveauté, a chaque centaine d’ennemis tués, une étoile d’invisibilité apparait, un compteur vous signale le nombre d’ennemi qui vous reste avant échéance. Quel est le but du jeu me diriez-vous certainement ? Là encore, l’histoire diffère du rapt traditionnel de la princesse. Mario doit chasser Wario de son pays qui a profité de son absence pour se l’attribuer et par là même s’assujettir les habitants. Mario doit donc affronter les sbires de Wario dans chacun des 6 (petits) mondes afin de récolter une médaille qui lèvera le scellé de la porte du chateau de Wario. Le jeu qui est donc assez court est également assez facile dans l’ensemble, même si certains passages nécessiteront tout de même un minimum de précision. C’est surtout le château de Wario qui vous posera un réel défit, surtout si comme moi, vos mains sont devenues trop grosses pour bien agripper une gameboy ! Il faut noter la richesse de chaque boss qui offrent chacun un gameplay singulier qui demandera des techniques différentes pour les vaincre. C’est encore là que Super Mario Land 2 se montre supérieur à SMW qui offrait des bosses somme toute assez basique.

Évaluation

Graphismes 18/20 Franchement beau, SML2 est un must !
Jouabilité 17/20 C’est un jeu Nintendo et là encore c’est l’un des points forts de la firme. Si Mario à tendance à patiner un peu, on fini par s’habituer à cette nouveauté qui confère au jeu son originalité.
Scénario 12/20 Ça ne casse pas des briques, mais un bon jeu de plate-forme sait s’en passer si le gameplay suffit.
Bande-son 17/20 Très bonne musiques, mais peu nombreuses.
Durée de vie 14/20 Franchement c’est le gros point faible du jeu, il est hélas bien court !
Fun 18/20 Je serais tenté de mettre 20, mais c’est encore à cause de la durée de jeu trop courte, l’échéance brève déçoit un peu.
Note globale : 17/20
Après le très sommaire SML1, Mario Land 2 se démarque en atteignant ici les sommets les plus hauts ! Beau, fluide sympathique et mignon, le jeu a de quoi vous occuper quelques heures, et nul doute que vous y (re)jouer en écarquillant les yeux comme un petit enfant tellement ce jeu est unique !