Warning: Declaration of Suffusion_MM_Walker::start_el(&$output, $item, $depth, $args) should be compatible with Walker_Nav_Menu::start_el(&$output, $item, $depth = 0, $args = Array, $id = 0) in /home/kamiloka/kamipress.kamiloka.com/wp-content/themes/suffusion/library/suffusion-walkers.php on line 0
Août 062012
 

Une image, vous rigolez ? On ne voit que ça partout dans les rues, faut sortir un peu….

En général, quand on entend partout, crier sur tous les tons, en choeur et la bouche en coeur « Attention chef-d’oeuvre », je me fais du souci. Les avis trop consensuels, y’a une arnaque à tous les coups.

Non, je suis méchante, tout le monde n’a pas encensé ce film, il suffit d’aller faire un petit tour sur allociné pour s’en convaincre, Libé, Chronic’Art, entres autres, ont tranché avec la « dithyrambie » ambiante.  Plusieurs ont parlé de film « pompier », etc.

Bon, commençons par le commencement : alors, le film démarre sur les chapeaux de roue et nous balançant direct dans un vol secret de la CIA, qui embarque le Dr Pavel physicien nucléaire (à savoir, en Russie, et en Europe de l’Est, tous ont une prédisposition pour la physique nucléaire, si vous êtes Egyptien ou Chinois -ou d’une autre nationalité, hein, vous faites comme vous voulez- : ce n’est pas la peine d’essayer, il faut appartenir à l’ex-bloc soviétique, sinon ça ne marche pas ! ). Le problème que va rencontrer ce vol, c’est qu’il n’embarque pas que ce brave scientifique qui roule un peu trop les « r » pour être capitaliste pour être états-unien.  Au bout d’un suspens insoutenable qui dure un millionième de seconde, nous découvrons qu’il a une invité surprise en la personne de Bane ! Un abordage spectaculaire plus tard, nous atterrissons dans le manoir Wayne, ou presque. Là, aussi, surprise : notre Batman international vit reclus depuis 8 ans, et marche à l’aide d’une canne.  Je ne vous parle pas de la suite, qui est à peu près autant WTF pour un puriste que pour un néophyte. Ou plutôt non, comme dans le précédent volet, c’est à partir de la moitié que tout ça part vraiment en quenouille. The Dark Knight avait sa scène interminable avec les ferries, là aussi, vous aurez une scène interminable (mais pas avec des ferries, il faut bien changer)

Avant de continuer, alors oui, la version de Bane par Nolan est infiniment meilleure que la version de Bane par Schumacher, il n’y a pas photo ! mais, en même temps, à ce niveau-là, il n’a pas vraiment de mérite, à vaincre sans péril, tout ça… On peut cependant regretter que Tom Hardy n’ait pas vraiment la carrure. Et qu’il se soit senti obligé de la darkvadoriser à moitié (la voix a été clairement retravaillée, par exemple).

Parce que oui, Bane, en vrai, c’est plutôt ça :

Bane brisant son adversaireBane ou la kinésithérapie de l’extrême !

Oui, j’avoue, c’est difficile de trouver quelqu’un comme ça !

Jusque là, c’est chipotage. Je vais pas parler du traitement d’un certain nombre de personnages, à commencer celui joué par Marion Cotillard (dont l’interprétation  finale a été l’objet d’un gif)… Là, c’est un autre problème, les comics se contredisant parfois entre eux. Mais il y a quand deux-trois choses qui m’ont choquée, comme la révélation finale sur Bane, que je trouve débile et capillotractée à souhait, en plus d’aller totalement à l’encontre du comics Knightfall et Vengeance of Bane dont le film s’est inspiré. A ce niveau, j’ai trouvé que Nolan ne faisait pas honneur, ni aux personnages, ni à la trame générale.

Ce qui est plus gênant, c’est l’américanisme ambiant du film, le patriotisme et le prétendu bon sentiment dégoulinant, et vas-y que je te mets des plans du drapeau, et vas-y que je te colle l’hymne américain in extenso (même que le méchant il apprécie la voix du chanteur !), même que je te salue « la propriété est restaurée » , vas-y que je te glorifie les flics (dans cet opus, TOUS les ripoux ont disparu), voilà un film qui plairait à Guéant! et à 30 km de là, tu as une taule, juste à côté d’un village qui ressemble à un village yéménite.

L’action est souvent brouillonne, et toujours exagérée ! de la surenchère partout, des explosions en veux-tu, en voilà, et puis, pas des petites, mon bon monsieur/ ma bonne dame, des bien impressionnantes, qui vous ruinent un stade/ un pont / une rue / un avion, et la liste n’est pas exhaustive. Des morts, au moins par centaines (c’est le minimum syndical). Par contre, pas de blessés, à part deux personnages… le film est manichéen jusque là, soit mort, soit en bonne santé, pas entre les deux  ! (à part une feignasse qui passe les 3/4 du film au pieu). Et puis pourquoi faire des combats à un contre un quand on peut faire du 3000 contre 3000 ? Probablement la scène la plus marrante du film (et ce même avant la prestation de notre frenchie).

Le combat final entre Bane et Batman

La manifestation contre le CPE a dégénéré, le GIGN a demandé Batman en renfort.

Nous le voyons ici aux prises avec Bruno Julliard.

(j’aurais pu vous la faire aussi « C’est la luuutte-euh finaale »)

Le jeu d’acteurs est assez caricatural, on a épinglé Marion Cotillard, mais honnêtement, je pense qu’heureusement que Tom Hardy avait son masque, j’ai trouvé Catwoman pas forcément convaincante (surtout après Michelle Pfeiffer), Christian Bale s’est un peu engoncé dans son rôle, juste Morgan Freeman, toujours aussi bon ! Caine a offert une bonne prestation, mais sur un rôle qui ne le mettait malheureusement pas assez en valeur. Je pense qu’ils ont tous été mal dirigés. Et plus j’y repense plus je me dis que Heath Ledger, pour réussir à nous offrir une interprétation d’une telle qualité, a dû pas mal en faire à sa tête, tant le jeu d’acteurs de ce volet (et du précédent) est convenu.

Pourtant, j’ai aimé le film malgré tout, je sais pas pourquoi, j’avais mangé une pizza, y’avait peut-être trop de fromage dessus…j’étais peut-être trop occupée à digérer pour comprendre tout ça sur le coup.

Alors, oui, l’image est belle, c’est filmé en Imax, mais ça ne rattrape pas tout. Oui, la bande-son qui gueule assomme un peu (ça doit être le but) et empêche de trop réfléchir et prendre du recul. Oui, le film est parsemé de quelques petites répliques qui font mouche (merci Alfred et Lucius), et oui certaines scènes sont vraiment impressionnantes!

En bref, si vous voulez apprécier ce film, il faut manger une pizza avec plein de fromage avant!  ça doit marcher avec le hamburger ou le moules-frites aussi.

Allez, parce que ça faisait longtemps :

Un chaton affublé du masque de Bane