Warning: Declaration of Suffusion_MM_Walker::start_el(&$output, $item, $depth, $args) should be compatible with Walker_Nav_Menu::start_el(&$output, $item, $depth = 0, $args = Array, $id = 0) in /home/kamiloka/kamipress.kamiloka.com/wp-content/themes/suffusion/library/suffusion-walkers.php on line 0
Mai 212006
 

Vous avez survécu à Anaconda, la Momie, the Relic, Jurassic Parck 3, Scream, Dante’s Pick, The day after, Independance day…. Vous vous prenez pour un king, avec un moral à toutes épreuves, vous embrassez les nanars de tf1 à bras le corps! Mais vous ne pouvez pas être sûr de votre courage : vous n’avez pas vu le film de peter Jackson !
Porté en triomphe par une presse édifiante de connerie, King Kong n’a hélas pas pu s’illustrer comme il se devait : voici le seul film qui fait honte à l’humanité ! Aussi, cette critique, je vous l’ai fait pour vous sauver si l’envie stupide de voir le film vous prend : vous êtes désormais prévenus, jamais holywood n’est tombé si bas! Ce film qui s’adresse à un public débile et immature est conseillé au moins de 8ans, au delà, votre sanité mentale risque d’être sévèrement atteinte.

L’Histoire

L’histoire change par rapport au 1er film en N et B que vous avez tous vous et que vous vénérez comme une idole (enfin maintenant si). Un réalisateur à la noix qui ne fait que des films bidons (est-ce un clin d’œil ? ) menace de se faire virer par sa boite. Qu’est ce qu’il fait, il ment à toute une équipe pour s’embarquer sur un vieux rafiot avec un romancier célèbre qu’il séquestre pour écrire son histoire minable. Ce p’tit gars génial a découvert un vieux parchemin donnant les coordonnées d’une îles déserte….

Bref, le vieux tacot des mers vogue comme il peut sur la houle emporté et romantique lorsque soudain son radar déconne et qu’il se met à faire tout plein de vilain brouillard : ca y est, ils sont près de skull island ! Le fier navire décrépi se fracasse éternellement sur des rochers dans lesquels ont été gravés des crânes (d’où le nom de l’île, vous suivez ?). Mais c’est sans compter sur son superbe capitaine qui parvient à le garer dans la tempête en faisant un créneau, sur un rocher de 10 mètres de hauts. D’un coup, le beau temps arrive et hop, l’équipe de ciné débarque.
Ca y est, vous avez tenu 1h ! Mais cette heure là est tenable et normale car attention, on arrive sur l’île !! Se frayant un chemin dans la rocaille, nos joyeux compères arrive devant un mur immense, ou une gamine de couleur noire (et donc cannibale) vous accueille avec sa famille qui nous décapite tout ça ! Tcha et tcha plus tard, le gentil capitaine débarque avec des flingues (car il est super équipé son rafiot !!) et zigouille ces mi-hommes mi débiles (ce qui rend le film ultra raciste) qui disparaissent. Tout le monde rembarque et la jolie demoiselle se fait kidnapper par ces indigènes supra civilisés. Bref, on redescend alors pour la sauver tandis que le bateau a réussi à repartir !!!!

Un style jackon : daube sur mesure

A partir de là le film devient hilarant tant il est grotesque ! Comment a t-on pu dire de ce réalisateur sans carrure que son style était épique ! C’est une insulte à la littérature !!! Son style : c’est de l’emphase grotesque, dépourvue de crédibilité et de noblesse ! Bref tout sauf du Mahabharata ou du Chretien de Troie
Lorsque la belle se fait kidnapper, c’est un cannibale qui vient la chercher en faisant du saut a la perche sur de la rocaille !! C’est trop fun ! Sa perche fait bien 20 mètres de long !!!!! Mais ce n’est pas tout ! Ensuite, on accroche la jolie madame sur un promontoire qui se transforme en pont qui va atteindre le rivage d’en face, tout ca avec des effets débiles de pyrotechnie et d’effets de camera atroces comme c’est si bien le faire Jackounet ! Vous vous croyez alors dans l’antre des orcs !
Ensuite, les gentils blanc zigouillent tout ça, et massacrent les negros débilos (excusez moi mais vraiment, la population indigène est vraiment montrée avec un dédain qui rend indigne ce réalisateur). Et on part sur l’île.
Tandis que le macaque, pour sauver sa belle, se bat comme un sumo contre trois T-Rex échappés des studios voisins ! Il leur arrache la mâchoire et bien que les bébêtes l’attrapent dans leur gueule, il n’en souffre nullement !

Ensuite, tout devient confus et abracadabrant !! C’est outrancier même ! Nos gentils blancs échappent à des diplodocus de 10t que pourchassent des raptor de 1gr ! C’est une course poursuite hilarante au quelle vous assistez au milieu des pattes des diplokemons alors que les hommes se battent au corps a corps avec les raptors !!!! Ensuite, les diplodocus s’emmêlent les pattes et font une grosse boule comme chez tex-avery, mais en pire !!!! Le comble du ridicule n’est pourtant pas cette scène atroce. Car ensuite, vous vous souvenez de la scène du pont, et bien pareil : Kong les envoie dans le vide ! Mais là, c’est extra : en dessous, ils se font attaquer par des sangsues géantes, suivies de mygales, de moustiques, de scorpions de la taille de camions…. Bref l’amalgame loufoque devient intolérable !!! Rien est a ajouter de plus ! Vous en avez trop vu !!

Mais pourquoi ce film ???

Allez savoir, depuis ce film débile du seigneur des agneaux on le prenait pour un génie ce p’tit gars, du coup, on le laisse faire n’importe quoi avec une caméra ! Ici, rien de très original, les scènes sont les mêmes que dans la trilogie, la façon de filmer avec ses ralentis minables aussi ! On retrouve des scènes d’Alien, de Jurassic park, de Titanic !!! Y’a de tout ici de tout !!! C’est a pleurer !!! Rien n’y est crédible, le jeu d’acteur est minable mais au niveau du film, le scénar rocambolesque est absurde !! Et on veut lui donner une verve épique !!!
Bref, ce film a voir exclusivement si vous êtes sous-doué, n’arrive pas a la hauteur du film mythique, c’est une parodie sans nom qui fait honte à l’humanité ! Je trouvais le Seigneur des anneaux nul, et maintenant je comprend : ce réalisateur n’a rien pour lui et détruit ce qui sont des chefs d’œuvres du genre ! Bref, je vais me jeter sur le livre de Tolkien pour me réconcilier avec lui et lui demander pardon pour ce que Jackouille a fait de son travail!

à fuir!!!