Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /home/kamiloka/kamipress.kamiloka.com/wp-content/themes/suffusion/functions/media.php on line 669

Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /home/kamiloka/kamipress.kamiloka.com/wp-content/themes/suffusion/functions/media.php on line 674

Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /home/kamiloka/kamipress.kamiloka.com/wp-content/themes/suffusion/functions/media.php on line 687

Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /home/kamiloka/kamipress.kamiloka.com/wp-content/themes/suffusion/functions/media.php on line 692

Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /home/kamiloka/kamipress.kamiloka.com/wp-content/themes/suffusion/functions/media.php on line 697
quotidien » Kamipress
Warning: Declaration of Suffusion_MM_Walker::start_el(&$output, $item, $depth, $args) should be compatible with Walker_Nav_Menu::start_el(&$output, $item, $depth = 0, $args = Array, $id = 0) in /home/kamiloka/kamipress.kamiloka.com/wp-content/themes/suffusion/library/suffusion-walkers.php on line 0
Août 212009
 

J’usqu’à présent, malgré leurs parutions mangas des plus intéressantes, entre les oeuvres de Taniguchi et L’Habitant de l’Infini, j’avais boudé Casterman,. Faut dire qu’il y a quelques années, Casterman, c’était pas jojo… entre le papier recyclé et des reliures pas toujours du plus bel effet, c’était rebutant et un peu dommage pour les oeuvres publiées.

Mais enfin, ils ont changé, et j’ai fini par m’en rendre compte.

Donc je me suis dit : et si je me lançais dans Quartier Lointain ?

Voici le pitch : Hiroshi Nakahara, salaryman quadra tout ce qu’il y a de plus banal, se retrouve, s’étant trompé de train, bel acte manqué, dans sa ville natale plutôt que de rentrer à Tokyo. Il décide donc de se recueillir sur la tombe de sa mère. Et s’évanouit devant cette même tombe. Lorsqu’il se réveille, il a 14 ans, mais toute son expérience et sa façon de penser d’adulte, et par ce biais, il va se retrouver à influer sur son destin.

Que ce soit le dessin ou la narration, tout est magnifique, aérien, la gestion du temps, de la temporalité est extraordinaire. En plus, le message délivré est très beau, très humain. On y retrouve une maxime sur la conception des relations familiales, sur les relations humaines… Un manga profond et touchant, plein de justesse et de psychologie. Un titre comme on aimerait en voir plus souvent.

Vraiment un incontournable !

Dernière chose : je vous conseille la version 1 volume plutôt que celle en deux volumes (même si le prix peut paraître rebutant : 26 euros…); d’une part, parce qu’elle est plus jolie (et à mon avis plus solide que l’autre qui est simplement collée) et que vous aurez les pages couleurs (qui sont superbes, ce serait dommage de s’en priver), d’autre part, parce que, au final, elle est en fait moins chère que les deux volumes, même si vous ne gagnez au final qu’un euro, vous aurez quand même quelque chose de nettement plus beau et mieux fini…

Bon, dès que j’ai le temps (et l’argent), j’entame Le Sommet des Dieux, Le Journal de mon père et tous ses autres travaux !